Page d'accueil > Océanie > Contenu de l'article

Ministre des affaires étrangères du Venezuela: les principes de la Charte des Nations Unies ne doivent pas être foulés aux pieds

Agence de presse Xinhua, Nations Unies, 14 février. Le ministre vénézuélien des Affaires étrangères, Areiasa, a déclaré le 14 février que, vu que les principes de la Charte des Nations Unies étaient enfreints, certains États membres ont décidé d'organiser et de défendre conjointement la Charte.

Accompagné de représentants d'une douzaine de pays, Areiasa a lu une déclaration aux médias au siège de l'ONU à New York. Selon la déclaration, certains États membres importants des Nations Unies ont décidé de s'organiser et d'agir ensemble pour défendre la Charte des Nations Unies et les droits de tous les États membres.

La déclaration souligne la nécessité de défendre la souveraineté et l'égalité de tous les États membres, de régler les différends internationaux de manière pacifique, de respecter l'intégrité territoriale et l'indépendance politique de tous les États membres, ainsi que de ne pas immixer dans les affaires intérieures et les autres dispositions de la Charte des Nations Unies. La déclaration indique que les dispositions ci-dessus sont piétinées.

La déclaration

indique en outre que, dans les prochains jours, ces pays vont commencer à prendre une série de mesures pour réveiller le public. La déclaration appelle tous les États membres des Nations Unies à s'associer.

Le président parlementaire du Venezuela, Guaido, s'est auto-déclaré président par intérim lors d'une manifestation de l'opposition le 23 janvier, réclamant sa réélection, mais les États-Unis et certains pays d'Amérique latine ont immédiatement exprimé leur soutien à M. Guade. Afin de contraindre le président Maduro à se retirer, les États-Unis ont récemment renforcé leurs sanctions contre le Venezuela. Le président américain Trump a également déclaré publiquement qu'il n'excluait pas une intervention militaire au sein du comité.

Dernières nouvelles internationales