Page d'accueil > Afrique > Contenu de l'article

Newsletter! Le Congrès américain a officiellement adopté le budget frontière et évité avec succès la fermeture du gouvernement.

L'Associated Press vient d'annoncer que la Chambre des représentants américaine avait adopté un budget dégagé par les deux partis sur les fonds du mur frontière, mais ce budget n'incluait pas le financement du mur de 5,7 milliards de dollars de Trump, mais d'autres frontières. Allocation de mesures de sécurité. Le budget a déjà été adopté au Sénat.

La Maison Blanche a annoncé le 14 juillet que le président Trump signera le projet de loi éclectique destiné à financer la sécurité des frontières, mais il déclarera également une urgence nationale et construira un mur. Le parti démocrate a alors attaqué cela.

La Democratic Attorney General Association a publié une déclaration à la suite du déménagement de Trump.

La déclaration dit: Nous allons examiner le pouvoir du président de proclamer l'état d'urgence et de déterminer comment cette prétendue "situation critique" affectera notre État, en particulier les États limitrophes du Mexique. Comme le procureur général du parti démocrate l'a maintes fois prouvé, nous n'hésiterons pas à faire usage de notre autorité légale pour défendre l'état de droit, comme nous l'avions déjà fait dans des actions en justice, telles que la protection de la "protection des" enfants arrivés aux États-Unis (DACA). Bénéficiaire contre la tentative du président de séparer les enfants de leurs familles. "

La présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, et le chef de la minorité sénatoriale, Chuck Schumer, ont publié une déclaration commune condamnant le plan de Trump visant à construire d'urgence le mur à l'échelle nationale.

Déclarer l'état d'urgence national constituerait un acte illégal, un grave abus du pouvoir présidentiel et une tentative désespérée de défaire le manquement du président Trump à l'engagement fondamental du Mexique de payer pour son mur. Trump est dans le mépris total de la règle de droit.

Selon le communiqué, il ne pourrait pas convaincre le Mexique, le peuple américain ou leurs représentants élus de payer pour son mur inefficace et coûteux. Il tente donc maintenant de contourner le Congrès et de laisser les contribuables le payer.

Reuters a rapporté que, lorsqu'on lui a demandé si le président de la Chambre des représentants, Pelosi, intenterait une action en justice, Mme Pelosi a déclaré que je pourrais le faire, a-t-elle dit, les démocrates réagiront de manière appropriée.

Dernières nouvelles internationales