Page d'accueil > Amérique du sud > Contenu de l'article

Les parties au conflit yéménites ont confirmé que la mise en œuvre de la première phase du plan de retrait des Pays-Bas commencerait le 25.

Agence de presse Xinhua, Koweït, le 24 février. Sana'a News: La chaîne Masai, contrôlée par le Yémen et le Yémen, a annoncé que les forces armées houthies entameraient la mise en œuvre de la première phase du plan de retrait de la Hodda le 25.

Selon Massila TV, Housei, armé, aurait déclaré que, sous la médiation des Nations unies, les parties au conflit auraient dû commencer à mettre en œuvre la première phase du plan de retrait des Pays-Bas les 19 et 20 février. La partie saoudienne n'ayant pas exprimé sa position sur ce plan, les parties ont convenu de reporter la mise en œuvre jusqu'au 25.

La chaîne de télévision Araba en Arabie saoudite a confirmé la nouvelle le même jour, affirmant que les parties au conflit entameraient la mise en œuvre de la première phase du plan de retrait le 25.

Le gouverneur de la République de Hosoda, Hassan Tahir, nommé par le gouvernement yéménite, a déclaré à l'agence de presse Xinhua que l'armée houthie entravait la mise en œuvre de la première phase du plan de retrait des Pays-Bas. Il a appelé les Houthi à mettre en œuvre le plan dans les meilleurs délais, en vue de mettre enfin en œuvre l'accord conclu par les parties au conflit en décembre dernier.

Le 17 février, dans le cadre du Comité de coordination du redéploiement dirigé par les Nations Unies, le gouvernement yéménite et les forces armées houthies sont parvenus à un accord sur la première phase du plan de retrait des Pays-Bas et ont donné leur accord de principe à la seconde phase. Selon certaines informations, la première phase du plan de retrait prévoyait l'évacuation par Houthi de 5 kilomètres du port de la province de Hohada pour le transport de nourriture et de pétrole.

En septembre 2014, les Houthis yéménites ont pris la capitale Sanaa et ont ensuite occupé la partie sud du Yémen, forçant le président Hardy à se réfugier en Arabie saoudite. En mars 2015, l'Arabie saoudite et d'autres pays ont lancé une opération militaire baptisée «Décisive Tempête» contre les forces armées houthies. En décembre 2018, sous la médiation des Nations Unies, le gouvernement yéménite et les forces armées houthies sont parvenus à un accord sur des questions importantes telles que le cessez-le-feu de la Heida et l'échange de prisonniers de guerre, mais les deux parties se sont mutuellement accusées de saper l'accord de cessez-le-feu.

Dernières nouvelles internationales