Page d'accueil > Afrique > Contenu de l'article

En raison du rapport sur les marchés publics concernant les documents relatifs au "Gust", les médias indiens font l'objet de poursuites

Ce mercredi, le procureur général de l'Inde, KK Venugopal, a informé la Cour suprême de l'Inde qu'il engagerait une action pénale contre The Hindu, qui aurait volé et rendu publique l'achat 36 Documents gouvernementaux pour les rafales de combattants.

Selon Reuters, le procureur général Venugo Parr estime que les agissements du journal hindou violent le projet de loi indien sur le secret. Cependant, N. Ram, un journaliste du journal hindou sur les rafales de passation de marché, a déclaré que le reportage était entièrement dans l'intérêt public.

Il n'y a rien d'inquiétant. Ram a dit que le contenu de notre rapport est légal et je suis très convaincu.

L'Inde a précédemment décidé d'acquérir 8,7 milliards de dollars d'avions du groupe Dassault en France afin d'améliorer son équipement militaire et de remplacer une partie des anciens avions soviétiques. Cependant, le débat sur le projet en Inde ne s'est pas arrêté. Le parti de l'opposition, le Congrès, estime que le gouvernement Modi a coûté trop cher et que Reliance Defence, partenaire indien local de Dassault Systèmes, n'a aucune expérience de la participation à de tels projets. Le PDG de Dassault a déclaré à Reuters qu'il n'y avait pas de scandale dans le processus de tarification.

Au cours des dernières semaines, le journal hindou, l'un des médias d'impression les plus influents, a publié plusieurs articles sur les rafales et de nombreuses personnes ont cité des documents internes au gouvernement.

La Loi sur la protection de la vie privée du procureur général est l'un des legs juridiques de la période coloniale britannique et n'a jamais été invoquée après l'indépendance de l'Inde en 1947. En vertu de la loi, les délinquants peuvent être condamnés à une peine d'emprisonnement pouvant aller jusqu'à 14 ans. Au cours de la période coloniale britannique, la loi a été utilisée à plusieurs reprises pour poursuivre en justice des journalistes attaquant les autorités coloniales. Elle a donc été attaquée par de nombreux groupes de défense des droits.

Dernières nouvelles internationales